Les Suisses sont encore sur le point d'être pris pour des imbéciles, dans l'indifférence générale des médias. Et a fortiori de la population suisse. La modification de la loi fédérale sur le droit d'auteur et les droits voisins a en effet été acceptée par le parlement et le conseil national le 5 octobre dernier.

Sous couvert de protection du droit des auteurs, cette modification de la loi encourage purement et simplement ce que l'on appelle les dispositifs de protection anti-copie. Vous savez, ce qui fait que vous ne pouvez pas lire certains de vos CDs sur votre autoradio. Ou que les chansons achetées sur le magasin iTunes d'Apple ne peuvent être lues que sur un iPod et pas sur un autre baladeur numérique. Ce ne sont que deux exemples parmi les plus connus. En réalité, on prétend protéger les auteurs, mais on protège surtout les maisons de disques, qui n'en ont pas besoin (contrairement à ce qu'elles prétendent, elles se portent très bien). En résumé, ces dispositifs anti-copie ne marchent pas et ne font que rendre la vie des consommateurs plus difficile. Et la loi qui vient d'être acceptée rend le contournement de ces dispositifs tout simplement illégal.

Il faut réagir. Allez donc sur le site no-dmca.ch, téléchargez le formulaire et faites-le signer ! Un référendum est toujours possible ! Et, pendant que vous y êtes, parlez-en autour de vous, à vos amis, à votre famille, au travail, etc. Distribuez le formulaire de signatures dans votre immeuble. Informez vos amis sur Facebook (un groupe concernant cette loi existe).

Voir aussi l'article de mon frère sur le même sujet.