Parmi la quinzaine de buts annuels que je m'étais fixés en début d'année, je m'étais entre autres imposé de commencer à méditer et de faire plus souvent du cross-trainer (ou "vélo elliptique"), une activité sportive que j'ai choisie il y a plus de trois ans pour son côté "intense" d'un point de vue physique, mais aussi pour son aspect pratique (il est en effet possible de regarder des séries ou autres vidéos durant l'exercice). Après dix mois, le constat est clair : je n'ai eu aucun mal à atteindre les objectifs très peu ambitieux que je m'étais donnés (en termes de fréquence par mois). L'habitude est désormais prise (je médite et fais du cross-trainer régulièrement), mais je sais que je peux faire beaucoup mieux.

Comme j'ai la chance d'avoir des horaires professionnels relativement libres, j'ai donc décidé de déplacer ces deux activités du soir au matin. Pour la méditation, il me paraît évident que le changement a du sens, le but étant de bénéficier des effets positifs de cette pratique durant la journée. Pour le cross-trainer, je ne sais pas encore si le moment est mieux choisi. L'expérience me le dira.

Jusqu'à présent, la seule activité à laquelle je m'adonne régulièrement en début de journée est la lecture, profitant de mon court trajet en transports publics jusqu'au travail. Dès le mois de novembre, voici à quoi j'aimerais que mon rituel matinal ressemble (grosso modo) :

  1. cross-trainer (25 min)
  2. déjeuner rapide (10 min)
  3. douche / préparation (25 min)
  4. méditation (25 min)
  5. déplacement jusqu’au travail (marche) (15 min)
  6. déplacement jusqu’au travail (transports publics) / lecture (10 min)

Je compte m'imposer ce rythme les jours de semaine uniquement et me réserve le droit de faire des exceptions en cas de contraintes personnelles ou professionnelles. Si je dois faire le choix entre le cross-trainer et la méditation, je pense plutôt privilégier la méditation.

Cela représente donc 110 minutes entre le moment où je me lève et le moment où j'arrive au travail. C'est nettement plus qu'à l'heure actuelle (60 minutes) et il faudra que je dépasse cet obstacle psychologique un peu absurde qui consiste à vouloir me "montrer au travail" le plus tôt possible. Et que je valide le fait que je suis capable de faire un effort physique important au saut du lit !