J'avais décidé de ne pas prendre de résolutions en 2014, mais je n'ai pas pu m'empêcher de mettre en pratique une idée qui me trottait en tête depuis quelques temps.

Cela fait 17 ans que je suis végétarien et, depuis de nombreuses années, je consomme régulièrement du lait de soja, ainsi que des yaourts au soja, une pratique plus liée au végétalisme qu'au végétarisme. J'ai récemment aussi cherché à diminuer mon utilisation de produits animaux, tels que le cuir, privilégiant par exemple l'achat de pantoufles en tissu, plutôt qu'en cuir, un comportement, à nouveau, courant en véganisme, mais pas dans un végétarisme de base.

Il y a quelques mois, j'ai découvert Vegusto, une marque de produits végétaliens, qui comprend un substitut de fromage appelé No-Moo. Après quelques hésitations, fin janvier, j'ai franchi le pas : j'ai commandé plusieurs variantes du produit No-Moo, ainsi que d'autres produits plus traditionnels (pour moi, tout du moins), comme de la "charcuterie" et autres saucisses végétaliennes.

Peu importe les marques ou les détails de cette démarche. L'important, c'est que c'est la première fois que j'essaie un substitut de fromage. Je dois admettre qu'on est relativement loin d'une véritable alternative végétalienne, d'une copie chimiquement exacte d'un vrai fromage (qui représenterait à mes yeux une sorte de Saint Graal), mais c'est pour moi un pas supplémentaire en direction du végétalisme. Et ça n'est pas anodin, car je me retrouve un peu dans la peau d'un non-végétarien débutant essayant de se passer de viande ou de poisson. J'aime le fromage. En consommer moins pour des raisons morales n'est pas facile. Il y a le problème du goût (au risque de me répéter, le fromage, c'est bon), mais aussi des raisons plus pratiques, comme l'absence quasi-totale de restaurants végétaliens, alors même qu'il devient de plus en plus facile de trouver des plats végétariens dans des restaurants normaux (on assiste à une certaine démocratisation, quoique assez lente, du végétarisme). Il y a aussi l'incompréhension de mon entourage.

Bref, ça n'est pas demain la veille que je vais m'arrêter totalement de consommer du fromage (je pense en particulier à la fondue et à la raclette), mais No-Moo est un produit qui va m'aider à diminuer légèrement ma consommation de produits animaux et c'est déjà un bon début.